Cette galerie éclatante de lumière, conduit à la chambre de Sainte Émilie.

Trois religieuses de la Sainte Famille, licenciées des Beaux-Arts, y ont peint quelques tableaux et  scènes de la vie de Ste Emilie :

Signature des religieuses

– le château de Druelle où elle est née en 1787

– Émilie dans son  berceau

– la chapelle de Ginals  dans laquelle  Émilie, à 11 ans, a fait sa première communion

– le château et le parc de Ginals où Émilie aimait se promener, lire et méditer avec son amie Joséphine Dulac

–  Émilie fleurissant la croix, à l’entrée du château de Ginals

– la  visite  à des familles pauvres de Villefranche : c’est là qu’Émilie découvrit sa vocation, en 1815

– la décision de consacrer sa vie au Seigneur avec trois autres jeunes filles

– l’ouverture de la première école dans la maison Alric, le 3 mai 1816

– une multiplication d’aliments

-Émilie approchant une jeune en difficulté

– Émilie guérissant une sœur aveugle

– la mort d’Émilie le 19 septembre 1852. Elle est entourée de ses petites orphelines élevées gratuitement