FÊTE DU CHRIST ROI DE L’UNIVERS

Dernier dimanche de l’année liturgique !

Hymne de l’office du matin

Ton Royaume n’est pas de ce monde Seigneur Jésus,
puisque tu portes ce monde sur tes épaules, comme un berger sa brebis perdue.

Point de spectre par quoi tu domines, sinon ta Croix,
point d’autre force, sinon ta miséricorde :
l’amour vainqueur ton unique droit.

Tu nous offres ta vie en échange de notre mort,
car ta puissance veut rendre l’homme à lui même
et l’arracher au joug du remords

Ton Royaume déjà nous habite, Seigneur Jésus ;
sur ta parole, en nous l’enfant ressuscite,
tu le recrées presque à notre insu.

Toute chose en toi s’achemine vers sa beauté encore fragile,
la joie effleure la terre : proche est le ciel, proche, sa clarté.

Courte réflexion sur l’évangile de ce jour

Jésus nous indique quelques pistes de travail, toutes tournées vers notre prochain.


* J’avais faim, et vous m’avez donné à manger :  avoir faim, c’est avoir un grand besoin de… On peut avoir faim de nourriture, faim de reconnaissance, faim d’amitié, faim d’écoute, de tendresse, de compréhension, on peut avoir très envie d’être aidé, accompagné,…
Est-ce que quelqu’un autour de moi a un grand besoin d’amitié ou d’écoute ou de…
Je cherche. Est-ce que je peux agir pour lui, pour elle ?

*J’avais soif, et vous m’avez donné à boire : certains ont soif d’un mot gentil, d’un sourire, d’un merci ! Il est des soifs faciles à satisfaire. Ouvrons bien les yeux ! La caissière du supermarché est heureuse quand je lui souhaite une bonne journée !

*J’étais un étranger, et vous m’avez accueilli. Le nouveau à l’école, les voisins qui emménagent, …

*J’étais nu, et vous m’avez habillé : parfois certains n’ont rien ; ils sont comme nus. Il leur manque le nécessaire pour travailler, pour avoir chaud, pour se déplacer,…

Je partage avec eux… de quoi je peux me passer … Mon voisin qui n’a pas de quoi écrire, un ami qui a froid, …

*J’étais malade, et vous m’avez visité : penser à visiter ceux qui sont à l’hôpital, ou ceux qui ne peuvent sortir de chez eux. Et si j’écrivais à une personne seule, en prison, en maison de retraite…

*J’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !

Jésus nous encourage à changer de vie et à semer de bonnes graines dans toutes les directions de la terre. Graines d’amitié, de joie, de paix, de gratitude, d’écoute, de générosité,… Le Royaume grandira en nous et nous marcherons vers plus de Bonheur !