Enraciné dans la roche

Sur ce blog erratique de l’époque glacière, une humble croix au bord du chemin; une croix de granit plantée dans ce chaos de roches inertes où l’hiver est mordant, la solitude, pesante. On sait, ici, que vie et peine vont de pair, que l’espoir peut naître sur le chemin de la souffrance, qu’après l’interminable hiver, le printemps revient toujours, que la terre fleurit où n’était que désert.

Peut-être, aussi , symbolisée par ce rocher, la terre des hommes ressemble-t-elle parfois à un chaos, tant la confusion est grande et donne le vertige?

Pourtant derrière les nuages, la lumière éclaire le présent, l’avenir, vers plus de liberté, de vision intérieure, de décisions à prendre. La vie reste plus forte que la mort : son succès sur l’Aubrac est si invraisemblable… Amedée Besset  »Aubrac Symphonie «