Vivons le temps de Noël
avec LAUDATO SI’

Cheminer dans la Joie de Noël

5 ans après sa parution, l’encyclique Laudato Si’ n’a rien perdu de son actualité, de sa vigueur et de son souffle. Si elle n’a rien perdu de sa vigueur, à notre tour nous devons veiller pour toujours mieux répondre et vivre, acter cet appel à prendre soin de notre Terre. Chacun de nous est invité à veiller, à regarder et à tenter encore et encore de trouver le moyen de faire quelque chose, de rester éveillé comme nous y a invité le temps de l’Avent !

Revisiter notre action pour un monde plus juste, plus humain et être attentif à ce qui continue à attirer notre attention sur notre environnement, sur notre survie… pour prendre soin de notre Mère commune la Terre et peut-être avec d’autres trouver un moyen de remédier aux dysfonctionnements engendrés par l’homme. Bonne route dans ce temps de revisitation de Laudato Si’

Beau temps de Noël !

Cliquez sur l’image pour ouvrir la page de méditation et exercice

1er dimanche de l’Avent
2e dimanche de l’Avent
3e dimanche de l’Avent
4e dimanche de l’Avent
Noël

Fête de la Sainte Famille
Solennité de l’épiphanie
Fête du baptême du Seigneur

Fête du baptême du Seigneur

PREMIÈRE LECTURE

Lecture du livre d’Isaïe (Is 55, 1-11)

Ainsi parle le Seigneur : Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau ! Même si vous n’avez pas d’argent, venez acheter et consommer, venez acheter du vin et du lait sans argent, sans rien payer. Pourquoi dépenser votre argent pour ce qui ne nourrit pas, vous fatiguer pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi bien, et vous mangerez de bonnes choses, vous vous régalerez de viandes savoureuses ! Prêtez l’oreille ! Venez à moi ! Écoutez, et vous vivrez. Je m’engagerai envers vous par une alliance éternelle : ce sont les bienfaits garantis à David. Lui, j’en ai fait un témoin pour les peuples, pour les peuples, un guide et un chef. Toi, tu appelleras une nation inconnue de toi ; une nation qui ne te connaît pas accourra vers toi, à cause du Seigneur ton Dieu, à cause du Saint d’Israël, car il fait ta splendeur. Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver ; invoquez-le tant qu’il est proche. Que le méchant abandonne son chemin, et l’homme perfide, ses pensées ! Qu’il revienne vers le Seigneur qui lui montrera sa miséricorde, vers notre Dieu qui est riche en pardon. Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, – oracle du Seigneur. Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées. La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission.

DEUXIÈME LECTURE

Lecture de la première lettre de saint Jean (1Jn 5,1-9)

Bien-aimés, celui qui croit que Jésus est le Christ, celui-là est né de Dieu ; celui qui aime le Père qui a engendré aime aussi le Fils qui est né de lui. Voici comment nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu : lorsque nous aimons Dieu et que nous accomplissons ses commandements. Car tel est l’amour de Dieu : garder ses commandements ; et ses commandements ne sont pas un fardeau, puisque tout être qui est né de Dieu est vainqueur du monde.

Laudato Si

LS 231 « L’amour, fait de petits gestes d’attention mutuelle, est aussi civil et politique, et il se manifeste dans toutes les actions qui essaient de construire un monde meilleur. L’amour de la société et l’engagement pour le bien commun sont une forme excellente de charité qui, non seulement concerne les relations entre les individus mais aussi les « macro-relations : rapports sociaux, économiques, politiques ». »

Méditation

« Nous pouvons rechercher la vérité ensemble, dans une conversion sereine ou dans une discussion passionnée. C’est un cheminement qui demande de la persévérance, qui est également fait de silences et de souffrances, capable de recueillir patiemment la longue expérience des individus et des peuples. » Fratelli Tutti 50

Exercice

Prenez le temps de revoir ce que ce parcours vous a apporté, rendez grâce pour ce temps…

Pour exprimer les fruits reçus, faites le choix de planter un arbre fruitier de variété locale ou sauvage. Choix d’exprimer votre gratitude au Maître de toute vie et expression de votre désir de donner aux générations futures une terre habitable.

S’il ne vous est pas possible de sortir, vous pouvez dessiner l’arbre de la solidarité intergénérationnelle… comme vous le voyez, l’imaginez… Vous pouvez aussi colorier l’arbre ci-contre et écrire autour ce que vous retenez de ce parcours.