• Des masques pour ceux qui en ont besoin
  • Une fraternité réelle

A Douvres-la-Délivrande, la fraternité se substitue au confinement

Douvres le Délivrande.

Il est 16 heures. Après avoir participé au chapelet de Lourdes grâce à la télévision, c’est le moment de prendre une collation et un temps privilégié de rencontre. Ce n’est pas du confinement « obligé », c’est un réel moment fraternel où sourires, paroles, infos s’échangent.

Sœur Marie-Émilie continue à dispenser des soins aux Sœurs et remplace même les employées en arrêt de travail, d’où un surcroît d’activité. Mais quel rayonnement !

Des masques confectionnés notamment par nos Sœurs de Caen peuvent être distribués au personnel. Quelle charité !